• 
 
 

 

Ouverture d’une page consacrée a l’Espagne et journée d’études le 13 décembre 2012 sur « l’Espagne en crises »



Face aux multiples bouleversements et doutes que provoque la crise dans le pays, les chercheurs de l’IFG travaillant sur l’Espagne lui consacrent une page spéciale du site de l’Institut Français de Géopolitique de l’Université Paris VIII.

Carte : Taux de chômage par province d’Espagne au troisième trimestre 2012 par Thibaud de Fortescu

Télécharger la carte

A l’occasion des élections au Parlement catalan du 25 novembre 2012, les premières à porter directement sur l’indépendance, vous trouverez sur cette page des articles et des cartes originales commentées résumeront les enjeux du scrutin.

Au lendemain de l’élection, une première analyse des résultats sera proposée sur la page Espagne.

Par la suite, l’Institut Français de Géopolitique et l’Ecole doctorale de Sciences sociales organisent le 13 décembre 2012 de 13h30 à 17h dans la salle D002 de l’Université Paris VIII-Saint Denis une journée d’études sur l’Espagne en crises. Le programme figure ci-dessous.

Enfin, cette page continuera à être enrichie après la journée d’études afin de prolonger la réflexion et le débat sur les évolutions continues et complexes que connaît la géopolitique espagnole.

« L’Espagne en crises »

Journée d’études à l’Institut Français de Géopolitique, Ecole doctorale de Sciences sociales, le 13 décembre 2012 de 13h30 à 17h à l’Université Paris 8, salle D002, bâtiment D, rez-de-chaussée. Entrée libre.

Télécharger la brochure

La crise frappe très durement l’économie espagnole : le taux de chômage dépasse les 20%, plus d’un Espagnol sur cinq vit sous le seuil de pauvreté, chaque plan d’austérité peut en annoncer un autre encore plus dur et son maintien dans la zone euro – dont elle constitue la quatrième économie – est ouvertement contesté.

Cette crise fragilise l’État. En Catalogne, au Pays basque, les partis indépendantistes se renforcent en radicalisant leurs discours et leurs revendications à court terme.

Après le succès des indépendantistes basques de Bildu aux élections régionales du 21 octobre 2012, pour la première fois depuis la fin du régime franquisme, la perspective d’un Etat catalan indépendant constitue le thème central des  élections catalanes du 25 novembre 2012.

Pour mesurer la gravité de la crise politique de l’État espagnol, la question se pose de savoir dans quelle mesure la crise économique est la cause principale de cette éruption indépendantiste ou si les séparatistes sont au contraire en train de récolter le fruit d’un long travail de sape mené à tous les niveaux de pouvoirs locaux depuis plus de vingt ans. Dans quelle mesure aussi les victoires consécutives des indépendantistes écossais, québécois et flamands peuvent conjuguer leurs effets sur les Etats concernés par ces revendications. Enfin, quels sont au contraire les éléments de cohésion de l’État et de la société espagnole ?

I. Les risques d’une crise politique majeure : la dimension séparatiste des élections basques et catalane

  1. 13h30 : L’analyse du scrutin du 25 novembre en Catalogne (Cyril Trépier, UP8)
  2. 13h50 : Présent et avenir de l’indépendantisme catalan (Enric Olivé, URV).
  3. 14h10 : Les dettes et déficits publics des Communautés Autonomes (Nacima Baron, Université de Marne-la-Vallée)
  4. 14h30 : Les stratégies nationalistes basques suite aux élections du 21 octobre (Barbara Loyer, UP8)
Débat avec la salle de 14h50 à 15h

II. Le contexte économique à l’échelle nationale

  • 15h Eurovegas et rivalité Madrid-Barcelone : faut-il tout accepter en période de crise ? (Salvador Anton, URV)

III. L’évolution de contextes régionaux hors régions indépendantistes

  1. 15h20 : La géographie et les thématiques de la contestation politique à Madrid (Johan Le Nabat, UP8)
  2. 15h40 : La crise économique et les migrants en Andalousie (Thibaud de Fortescu, UP8)
  3. 16h : La fin du boom immobilier et agricole à Murcie : un état des lieux (Dario Salinas, UP8)
Débat avec la salle de 16h20 à 17h00.

Les interventions seront mises en ligne sur la page dédiée du site de l’IFG juste après la journée d’études.

Equipe Espagne de l’IFG :

Barbara Loyer, Thibaud de Fortescu, Hassen Guedioura, Johan Le Nabat, Dario Salinas, Cyril Trépier.

Pour plus de renseignements : Cyril Trépier, chercheur à l’IFG : ctrepier@yahoo.fr

haut-de-page 


Institut Français de Géopolitique

Université Paris 8 — 2, rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis Cedex
Téléphone : 01 49 40 73 00 — Télécopie : 01 49 40 73 01 —