• 
 
 

mercredi 6 avril 2016

La ville de Tallinn: les ambitions et les enjeux géopolitiques d’une « petite » capitale européenne



Vincent Dautancourt soutiendra sa thèse  sur La ville de Tallinn: les ambitions et les enjeux géopolitiques d'une "petite" capitale européenne. La soutenance aura lieu le vendredi 15 avril 2016 à 9h30 à l'Institut des Etudes Slaves, 9, rue Michelet, 75005 Paris, devant un jury composé de :

M. Antoine Chalvin, INALCO, Professeur
M. André Filler, Université Paris 8, Maître de conférences HDR
Mme Béatrice Giblin, Université Paris 8, Professeur émérite (directrice de thèse)
M. Vladimir Kolossov, Département de Géographie, Académie des Sciences de Moscou, Professeur
M. Pierre Thorez, Université du Havre, Professeur émérite

 

Depuis le début des années 2000, la cité-État de Singapour est régulièrement prise en exemple à Tallinn, (Estonie). Faisant le constat que la capitale estonienne partage des similitudes avec l’ancienne colonie britannique (ville portuaire, territoire national limité, de faibles ressources naturelles, une orientation économique vers les nouvelles technologies), certains experts estiment que Tallinn pourrait connaître un succès similaire en devenant un pôle central sur les rives de la mer Baltique. Qu’en est-il vraiment alors les autorités estoniennes s’efforcent d’ancrer leur pays en Europe et de rompre tout lien avec la Russie, l’ancienne puissance occupante ? La première partie de thèse analyse la réalité de l’intégration européenne de Tallinn, l’évolution des relations avec la Russie, voisine inévitable, et les potentiels de développement vers des horizons plus éloignés. Ces ambitions internationales ne peuvent devenir réalité sans transformations urbaines au niveau local. Faire connaître la ville, attirer hommes d’affaires et touristes nécessitent la modernisation d’un espace urbain développé à l’époque soviétique et son adaptation à de nouvelles normes. Trois thématiques illustrent la volonté de changement à Tallinn : la révolution du numérique, la rénovation du littoral et le développement d’une ville durable. Toutefois, ces processus provoquent un certain nombre de conflits locaux qui peuvent devenir un frein à la réalisation des projets internationaux tallinnois.

 

 

Since the beginning of the 2000s, the city-state of Singapore has often been taken as an example for Tallinn (Estonia). Observing that the Estonian capital shares common features with the former British colony (harbour city, a small national territory, few natural resources, an economy oriented toward new technologies), experts think that Tallinn could experiment a similar success and become a centre of the shore of the Baltic Sea. How could it be in reality when the Estonian authorities will to integrate their country in Europe and cut all relation with Russia, the former occupying power? The first part of this thesis analyses the reality of the European integration of Tallinn, the evolution of the relations with Russia, the inevitable neighbour and the potentials of development towards more distant horizons. These international ambitions cannot become a reality without urban transformations at a local level. Make the city known, attract businessmen and tourists require the modernisation of the urban space developed during the Soviet period and its adaptation to new standards. Three themes illustrate the will of change in Tallinn: the digital revolution, the renovation of the seashore and the development of a sustainable city. However, the processes imply a number of local conflicts that could restrain the achievement of Tallinn's international projects.

haut-de-page 


Institut Français de Géopolitique

Université Paris 8 — 2, rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis Cedex
Téléphone : 01 49 40 73 00 — Télécopie : 01 49 40 73 01 —