• 
 
 

mardi 4 avril 2017

Yogi Adityanath, un moine extrémiste à la tête du plus grand Etat de l’Inde par Laurence Defranoux



Le crâne rasé, un anneau d'or à l'oreille, en tunique orange, nourrissant ses vaches avant l'aube : c'est l'image que Yogi Adityanath, le nouveau ministre en chef de l'Uttar Pradesh, aime répandre dans les médias. Celle d'un ascète hindou dévoué à la religion, qui se lève à 3 heures du matin pour mettre de l'ordre dans l'administration paresseuse et corrompue du plus grand Etat indien, aussi peuplé que le Brésil. Il a commencé lundi soir à auditionner lui-même les nouveaux cadres de l'Etat, qu'il souhaite «honnêtes et drogués au travail». Des cadres dont la liste a été dressée par la RSS (Rashtriya Swayamsewak Sangh), une puissante organisation nationaliste hindouiste et paramilitaire.

Lire le reste de l'article

haut-de-page 


Institut Français de Géopolitique

Université Paris 8 — 2, rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis Cedex
Téléphone : 01 49 40 73 00 — Télécopie : 01 49 40 73 01 —