• 
 
 

lundi 30 octobre 2017

Représentations et politiques d’Israël vis-à-vis de la Corne de l’Afrique: au coeur d’une région stratégique, quelle permanence de la relation spéciale avec l’Éthiopie ?



Anne Sophie Sebban soutiendra sa thèse sur les  Représentations et politiques d’Israël vis-à-vis de la Corne de l’Afrique: au coeur d’une région stratégique, quelle permanence de la relation spéciale avec l’Éthiopie ?. La soutenance aura lieu le vendredi 27 octobre 2017 à 14h (salle des thèses) 2, rue de la Liberté, à Saint-Denis, devant un jury composé de :

Elie Barnavi, Professeur émérite, ancien Ambassadeur d’Israël en France, Président du jury

Lisa Anteby-Yemini, Anthropologue, chargée de recherche au CNRS

Haggai Erlich, Professeur émérite, Université de Tel-Aviv, Rapporteur

Ilan Greilshammer, Professeur, Université Bar-Ilan de Tel-Aviv, Rapporteur

Alain Gascon, Professeur émérite de l’Institut Français de Géopolitique, Université Paris 8, Directeur de thèse

Frédéric Encel, Docteur HDR, Université Paris 8, Codirecteur de thèse

Cette thèse interroge la pérennité de la relation spéciale entre Israël et l’Éthiopie, étudiée au prisme des contextes géopolitiques des deux régions concernées : le Moyen-Orient et la Corne de l’Afrique. Assurément, les récits bibliques, du mythe de la rencontre entre la reine de Saba et le roi Salomon aux particularités du christianisme en Éthiopie, ancrent sur des temps longs les représentations communes à Israël et son jumeau à l’autre rive de la mer Rouge, auto-qualifié Verus Israel. Les Bétä Esraél, découverts tôt mais reconnus tardivement par le judaïsme institutionnalisé, font se croiser les destins éthiopien et israélien, ajoutant une dimension tout à fait originale à cette relation. Celle-ci s’inscrit par ailleurs dans le cadre plus général de l’élaboration des politiques africaines d’Israël, marquée elle aussi par des représentations fortes, imprégnées de valeurs juives et du sionisme, mais aussi par de nombreuses contradictions : la volonté d’incarner une démocratie modèle et la complexité à assumer un destin national unique et une identité particulière parfois exclusive. L’intégration des Juifs d’Éthiopie et plus encore l’afflux de réfugiés originaires de la Corne de l’Afrique font rejaillir ces questionnements existentiels. Puissance capitale de cette région, fenêtre ouverte ou connectée à la mer Rouge, l’Éthiopie, État-ciblé dès les années 1950 par Israël pour percer son isolement, conserve aujourd’hui une place de choix dans les visées israéliennes sur le continent. Néanmoins l’étude des conflits et des rapports de force nouveaux dans la Corne de l’Afrique invite à relativiser le rôle de l’allié éthiopien au profit d’une approche régionale intégrée

 

 

 

 

haut-de-page 


Institut Français de Géopolitique

Université Paris 8 — 2, rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis Cedex
Téléphone : 01 49 40 73 00 — Télécopie : 01 49 40 73 01 —