• 
 
 

 

Les échecs de la droite parisienne depuis 2001 font-ils de Paris un fief de gauche ?



 

Working paper n°5, par Matthieu Jeanne

Depuis sa victoire historique aux élections municipales de 2001, la gauche a renforcé considérablement son assise électorale en remportant les scrutins locaux (2004, 2008) ou en limitant les succès de la droite lors des scrutins nationaux (2002, 2007). Alors que la capitale était acquise à la droite depuis les débuts de la IIIème République, au point d’en constituer un fief imprenable depuis 1977 sous la domination de Jacques Chirac, elle est contrôlée aujourd’hui solidement par une alliance rassemblant principalement les socialistes et les écologistes qui domine électoralement la majorité du territoire parisien. Comment la gauche, encore minoritaire en voix lors des scrutins nationaux, parvient-elle à contrôler si largement la municipalité ? Quels sont les enjeux du renforcement de la gauche parisienne à l’échelle de la ville de Paris et à celle de la métropole parisienne ? L’analyse géopolitique des nouveaux rapports de forces locaux et l’étude des spécificités de la géographie électorale parisienne permettent de comprendre cette situation non conforme à la sociologie électorale. Elles éclairent les enjeux électoraux des projets de redécoupage administratif du Grand Paris.

Télécharger le document

[gview file="http://new.geopolitique.net/wp-content/uploads/2011/12/WP5-M-JEANNE-avril-09.pdf"]

haut-de-page 


Institut Français de Géopolitique

Université Paris 8 — 2, rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis Cedex
Téléphone : 01 49 40 73 00 — Télécopie : 01 49 40 73 01 —