• 
 
 

lundi 20 novembre 2017

La cybersécurité des opérateurs d’importance vitale : analyse géopolitique des enjeux et des rivalités de la coopération public-privé



Danilo D’Elia soutiendra sa thèse sur La cybersécurité des opérateurs d’importance vitale : analyse géopolitique des enjeux et des rivalités de la coopération public-privé. La soutenance aura lieu le jeudi 7 décembre 2017 à 14h (salle des thèses), 2, rue de la Liberté, à Saint-Denis, devant un jury composé de :

- Mme Frédérick DOUZET, Professeur Université Paris 8 (directrice  de thèse)
- Renaud BELLAIS: docteur HDR, chief economist - public affairs France à Airbus, Suresnes, et chercheur associé à l'ENSTA Bretagne, Brest (Rapporteur)
- Jean-Fabrice LEBRATY, Professeur Université Jean Moulin - Lyon (Rapporteur)
- M. Sébastien HEON, Deputy Chief Underwriting Officer, SCOR  (Tuteur de la convention CIFRE) (Examinateur)

- Mme Barbara LOYER, Professeur Université Paris 8 (Examinatrice)

Résumé

Cette thèse porte sur l'élaboration et la mise en place de la politique française de cybersécurité des opérateurs d’importance vitale (2008-2015). En s'appuyant sur un vaste corpus d’entretiens (150), ce travail s’inscrit dans une perspective géopolitique: quelle est la géographie de la coopération public-privé ? Pour ce faire, ce développement s’articule en deux parties. La première met en évidence les nuances, les ambiguïtés et les clivages autour de l’analyse de risque pour les OIV. En particulier, elle offre une approche critique de deux représentations présentes dans les discours d’initiation politique aux risques informatiques : celle d’une menace complexe et celle de la cybersécurité comme un bien public. La deuxième partie met en exergue les avantages et les limites de l’approche française à travers l’analyse des rivalités dans les initiatives lancées sur la mise en œuvre trois capacités : l'éducation et la formation au risque cyber, une politique industrielle volontariste pour disposer de solutions de confiance et un partage d’information efficace. Il ressort de cette analyse que l’approche globale recherchée par la puissance publique est une représentation qui, dans sa mise en œuvre, se traduit par de nombreux conflits sur des échelles géographiques multiples. Enfin, cette thèse propose un schéma explicatif visant à dépasser la dichotomie intérêt public de sécurité/intérêt privé commercial. Une telle structure pourrait être utilisée pour comparer la stratégie nationale française de cybersécurité avec celle pratiquée par d'autres nations. Ce travail a vu le jour grâce à une convention CIFRE signée entre Airbus Defence & Space CyberSecurity et l’Université Paris 8.

 

haut-de-page 


Institut Français de Géopolitique

Université Paris 8 — 2, rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis Cedex
Téléphone : 01 49 40 73 00 — Télécopie : 01 49 40 73 01 —