• 
 
 

lundi 8 janvier 2018

Autriche, Pologne, Hongrie… que faire face à la « banalisation » de l’extrême droite en Europe ?



par Anaïs Voy-Gillis est doctorante en géopolitique à l'Institut Français de Géopolitique (IFG), spécialiste de la montée de l'extrême droite et des droites radicales en France et en Europe. Elle est membre de l'Observatoire Européen des Extrêmes.

La Pologne, la Hongrie, l’Autriche, et, plus récemment, l’Allemagne… Dans toute l’Europe, notamment en Europe centrale, l’extrême droite monte en puissance, voire se retrouve au pouvoir, principalement par le biais d’une coalition. C’est le cas, vendredi 15 décembre, à Vienne, où un accord de gouvernement entre la droite et l’extrême droite autrichienne a été présenté.

Dans le week-end, des dirigeants de partis d’extrême droite européens, dont Marine Le Pen et le néerlandais Geert Wilders, se sont réunis à Prague, suscitant des manifestations de groupements de gauche. Mercredi 20 décembre, les commissaires européens doivent aborder la possibilité d’engager des procédures pour sauvegarder l’Etat de droit, menacé en Pologne.

Lire la suite

 

haut-de-page 


Institut Français de Géopolitique

Université Paris 8 — 2, rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis Cedex
Téléphone : 01 49 40 73 00 — Télécopie : 01 49 40 73 01 —